Pourquoi ce blog ?

Ce blog est une solution provisoire, en attendant de trouver un site institutionnel qui prenne en charge la publication des cartulaires médiévaux sur le web.

Il découle de mon expérience de lecteur isolé, habitant à la campagne, loin des bibliothèques universitaires : on prend vite l'habitude, quand on trouve, en déchiffrant quelque vieux manuscrit, un nom inconnu ou une expression particulière, d'en chercher l'écho sur internet. On est alors bien content de trouver une mention du lieu ou du personnage, ou bien de repérer l'expression sur une autre charte. Hélas, les publications de cartulaires sur internet sont jusqu'à présent fort rares.

Or cette base documentaire que nous espérons trouver sur internet, nous pouvons y contribuer à notre niveau, en publiant les textes qui nous sont accessibles.

Comment ?

* La plupart des cartulaires régionaux ont été publiés sur papier par des érudits de la troisième république, en particulier dans les "archives du Poitou" et les "archives de l'Aunis et de la Saintonge".

* Le site Gallica de la BNF met dorénavant en ligne des images .pdf de ces anciens ouvrages.Hélas ces photographies ne permettent ni la recherche par mot, ni la sélection de texte. Mais il est possible de les importer et de les traiter à l'aide d'un logiciel de reconnaissance de caractères.

* Les logiciels de reconnaissance de caractères ne sont guère adaptés à la lecture du latin médiéval ou du moyen français. Il est donc nécessaire de relire le texte obtenu, et d'en corriger les innombrables erreurs.

Je me propose donc de mettre en ligne, progressivement, les cartulaires médiévaux de la région Poitou-Charentes, tels qu'ils ont été publiés par des érudits de la troisième république. Je compte commencer par les quatre abbayes qui concernent plus directement le pays Mellois : Saint-Cyprien de Poitiers, Saint-Maixent, Saint-Jean d'Angély, Saint-Junien de Nouaillé. C'est là une tâche qui demandera beaucoup de temps. Toute collaboration sera la bienvenue.

Pour qui ?

Je compte mettre en ligne les textes en fichiers au format .rft, qui devraient être accessibles aux moteurs de recherche, et que tout lecteur pourra ouvrir et importer.

En dépit d'une correction minutieuse, certaines erreurs ont dû subsister. Le lecteur fera bien de comparer avec les photos des documents sur gallica bnf.

Chacun pourra à volonté réutiliser les textes trouvés sur ce blog, dans la mesure où les publications d'origine appartiennent au domaine public. Je ne souhaite que deux choses : qu'on veuille bien signaler au passage l'existence de ce blog, et qu'on veuille bien m'indiquer les erreurs éventuelles. Merci.